Analyses de laboratoires

Comme tous les produits issus de l’aquaculture, nous contrôlons les différents paramètres de notre spiruline,  pour plus de transparence, vous trouverez ici les analyses que les laboratoires ont pu faire.

Rapport d'analyses microbiologiques par AQMC (https://aqmc.fr/)

Rapport d'analyses par le laboratoire LHP (http://www.groupe-lhp.fr/)

Liste détaillée des bienfaits de la Spiruline
La spiruline est un produit naturel au profit double puisqu’elle est à la fois bonne pour le consommateur, mais aussi pour l’environnement.
Les bienfaits pour le consommateur résident dans la composition de celle-ci :

1. Les protéines :

les protéines jouent un rôle essentiel dans le fonctionnement de l’organisme, celles-ci sont indispensables. La spiruline en est constituée de 50 à 70% et contient tous les acides aminés (constituant de la protéine) essentiels dans les proportions recommandées. Lorsque la spiruline est consommée quotidiennement et en quantité suffisante, elle permet de compléter les besoins en protéines et en acides aminés essentiels. De plus, ces protéines sont facilement assimilables par l’organisme.
Pour comparer, la spiruline contient 2 fois plus de protéines que le soja et 3 fois plus de protéines que la viande ou le poisson.
(Pour indication, il est conseillé de consommer entre 2 et 6 grammes de spiruline par jour,
-> voir posologie plus bas)

2. Les minéraux :

• Le fer : la spiruline est une source de fer exceptionnelle, 10 grammes de spiruline contiennent 18 milligrammes de fer (soit 100% de l’AJR – apport journalier recommandé). Le fer contribue à la formation de l’hémoglobine et donc au transport de l’oxygène dans le sang. Il permet d’accroitre sa résistance à la fatigue, aux infections et au stress. La carence en fer est la carence la plus courante dans le monde. Elle touche souvent les femmes, particulièrement lors de la grossesse et de l’allaitement.
• Le calcium et le phosphore : ces minéraux, pour 10 grammes de spiruline ingérés, représentent environ 8 à 10% de l’AJR – apport journalier recommandé. Calcium et phosphore se combinent pour aider à la formation des os, des dents et à la croissance. Le calcium dans le corps humain est contenu à 99% dans les os et les dents. Le pourcentage restant sert à la bonne coagulation du sang et à la stimulation des nerfs et muscles. Le phosphore, lui, est essentiel dans le transfert d’énergie et la réparation des cellules. Tous deux permettent de lutter contre l’arthrite, les symptômes de vieillissement, le tremblement des doigts, les maux de dos, les crampes aux jambes, les insomnies, les douleurs menstruelles, le surpoids et les rhumatismes.
Le magnésium : la spiruline est une bonne source de magnésium, 10 grammes de spiruline contiennent 0,04 gramme de magnésium (soit 20% de l’AJR – apport journalier recommandé). Celui-ci aide au développement des muscles, à la formation d’anticorps, à l’assimilation du calcium, phosphore, potassium, sodium et vitamines C, E, B. C’est un élément essentiel des os, des tissus mous et des fluides corporels. Le magnésium aide également à gérer les troubles nerveux (il peut parfois rendre la prise de tranquillisants inutile).
Le potassium : Il représente 0,14 milligramme dans une dose de 10 grammes de spiruline (soit 5% de l’AJR – apport journalier recommandé). Il joue un rôle essentiel dans la perméabilité de la membrane cellulaire, c’est-à-dire la sélection de ce que laisse passer la cellule. Le potassium permet également de régulariser le rythme cardiaque, la tension artérielle et d’oxygéner le cerveau. Avec le sodium (présent aussi dans la spiruline), il régularise les fluides autour de la cellule, ce qui est nécessaire pour la croissance et la contraction des muscles.
Le chrome : le chrome est très peu présent dans le sang, mais il est pourtant essentiel. Il est impliqué dans la synthèse des protéines, il inhibe la formation de plaque aortique.

3. Les oligo-éléments :

Le zinc : le zinc permet la protection de l’ARN et l’ADN qui sont notre capital génétique. Il favorise la croissance et intervient dans la digestion et le métabolisme. Il permet d’aider lors de troubles hépatiques, d’infections sévères ou encore de traumatismes corporels.
Le cuivre : il aide à la formation des os, à la production d’ARN, la synthèse de protéines ou encore dans l’utilisation des vitamines C.

4. Les pigments naturels :

La phycocyanine : c’est le pigment bleu de la spiruline, il est à l’origine de son surnom : « l’algue bleue ». Il est naturel et contient beaucoup de bienfaits. Il permet la protection du foie, la détoxification de l’organisme. Il favorise l’oxygénation du sang et des muscles mais aussi la production de cellules souches, de globules blancs et rouges et enfin d’anticorps et de plaquettes. La phycocyanine est aussi une solution naturelle pour la prévention du cancer du côlon et du pancréas et elle réduit la croissance des cellules cancéreuses. Elle a des vertus anti-inflammatoires et antiallergiques. Elle permet enfin une lutte contre les insomnies, une réduction de la fatigue et aide aux troubles de la concentration et de la mémoire.
La chlorophylle : la chlorophylle est le pigment vert qui permet à la spiruline d’effectuer la photosynthèse et donc de transformer l’énergie lumineuse en énergie chimique. Celle-ci montre de nombreuses qualités. Elle régule le transit intestinal, stimule la production d’hémoglobine et de globules rouges chez les personnes anémiées, booste les défenses immunitaires, améliore la qualité du sang et favorise la cicatrisation. La chlorophylle diminue également l’hypertension.

5. Les vitamines :

La vitamine A (bêta-carotène) : la spiruline est une source exceptionnelle de bêta-carotène qui se transforme dans le corps en vitamine A. L’AJR (apport journalier recommandé) de bêta-carotène est de 1,8 milligramme, 10 grammes de spiruline en contiennent 14 milligrammes. Il y a 15 fois plus de bêta-carotène dans la spiruline que dans les carottes. C’est une vitamine essentielle pour la vue. Elle est très bonne pour les sportifs, pour la peau, ainsi que pour la croissance des os. Elle permet une lutte contre de nombreux problèmes tels que : l’eczéma, l’acné, les allergies, l’asthme, le psoriasis, la sinusite, les problèmes cardiaques, l’alcoolisme, le stress, l’arthrite, les bronchites, le diabète, les migraines et les problèmes de dents et de gencives.
La vitamine E : la spiruline contient 10% de l’AJR en vitamine E. Celle-ci optimise la circulation sanguine et agit comme antioxydant des cellules. Elle aide aussi pour les ulcères, les troubles gastro-intestinaux et les problèmes oculaires.
La vitamine K : la spiruline est une source exceptionnelle de cette vitamine, de 300 à 500% de l’AJR (apport journalier recommandé) pour 10 grammes de spiruline ingérés. Elle est nécessaire à la coagulation du sang (qui permet de stopper les hémorragies) et intervient dans l’assimilation du Fer (qui est essentiel). Elle permet un apport complémentaire bénéfique pour les personnes souffrant de maladies du tractus gastro-intestinal, des voies biliaires ou du foie.
Les vitamines B1,2 et 3 : pour les vitamines B1 et 2, la spiruline est une très bonne source avec 30% de l’AJR (apport journalier recommandé) pour 10 grammes de spiruline ingérés, et 9% de l’AJR pour la vitamine B3. Ces vitamines aident pour : le système nerveux, la croissance, les muscles, le cerveau, la circulation sanguine, l’appétit et l’équilibre énergétique. De plus, elles permettent la lutte contre : l’arthrite, le diabète, la digestion, la cataracte, la calvitie, le stress et les migraines.
La vitamine B9 : cette vitamine est une source nécessaire à la croissance et à la division de nos cellules. Elle permet la production des globules rouges et la synthèse de l’ADN. La vitamine B9 est doublement nécessaire pour les femmes enceintes ainsi que pour les personnes souffrant d’alcoolisme.

La spiruline est aussi bonne pour l’environnement :

En effet, la spiruline est peu connue pour ses vertus écologiques pourtant cet aliment a un impact positif sur l’environnement.
Elle est capable de produire plus de 16 tonnes d’oxygène, par hectare et par an, et de capter le dioxyde de carbone de l’air jusqu’à 40 tonnes par hectare et par an. C’est 10 fois plus qu’un arbre dans les mêmes conditions. Elle lutte contre la pollution grâce à ce rééquilibre des gaz dans l‘air.
De plus, la spiruline se reproduit dans des bassins, mais elle exige beaucoup moins d’eau que d’autres aliments (animal ou végétal) par kilo de protéines produites par hectare, les sols fertiles ne sont donc pas utilisés et elle produit de surcroît beaucoup plus de protéines végétales que le soja par exemple (20 fois plus à l’hectare). Enfin la spiruline est totalement exempte de pesticides ou de produits chimiques néfastes pour l’environnement.
Details sur la culture et vidéo de culture
Pour se développer la spiruline a besoin de :
  • Bassin d’eau saumâtre (mi-douce, mi-salée) à une température de 25 à 38°

  • Du soleil et de la lumière et un climat tropical (obtenu grâce aux serres)

  • Des minéraux, oligo-éléments, fer, azote et carbone afin de reproduire son état naturel

  • Une agitation dans les bassins est nécessaire pour homogénéiser et favoriser l’élimination de l’oxygène

La récolte :
  • La spiruline est filtrée pour retirer la quasi-totalité de l’eau présente dans le mélange

  • Le reste d’eau présente après la filtration est encore diminué grâce à une technique d’absorption utilisant la pression

  • La spiruline est ensuite compressée pour faire de long « spaghettis », puis séchée avant d’être craquelée ce qui donnera des petites paillettes

  • Elle est conditionnée en sachets de 100 grammes, hermétiques à la lumière avant d’être vendue

  • Voici une courte vidéo de la production de spiruline chez “Spiruline Varoise”.